Surchauffe de panneaux solaires : confinés et bientôt grillés !

Surchauffe de panneaux solaires : confinés et bientôt grillés !

La crise du Covid-19 a des répercussions aussi sur les toits avec la surchauffe des panneaux solaires ! En effet, depuis le début du confinement, l’équipe de Monsieur Solaire gère cette crise invisible du sol et pas des moindres. Et les enjeux financiers sont énormes.

Contrairement à ce que l’on croit, les panneaux solaires thermiques et ballons d’eau chaude de locaux inoccupés sont victimes de surchauffe. Mais, me diriez-vous, c’est bon pour l’accumulation de chaleur solaire pour le chauffage, non ? Oui, mais non !  

Surchauffe de panneaux solaires : au secours !

La surchauffe des panneaux solaires thermiques est bel et bien là. Cela concerne exclusivement les locaux de collectivités sans aérotherme : RIE (Restaurants Internes d’Entreprises), ainsi que certains hôtels, les écoles, crèches, piscine, gymnase bref tous les bâtiments sous pression glycolé actuellement fermés, équipés en solaire thermique sous pression, qui sont inoccupés, suite au confinement. Alors que faire ?

La réponse : bâcher les capteurs, et vite !

Oui effectivement je bâche mes capteurs solaires et vous voulez savoir pourquoi ? Notez que les systèmes auto-vidangeables n’ont pas le problème. Je vous explique :

Le solaire thermique sous pression est associé à sa décharge (comme je le dis régulièrement) cela veut dire du puisage, du tirage au bout de la chaîne (douche, évier, etc…).

Avec ce beaux temps depuis 2 semaines, tous mes indicateurs de panneaux solaires se sont mis au rouge (tous mes capteurs ont dépassé les 100° voire 140 ° pour certains).

Grâce à mon système de maintenance connectée je peux avoir en temps réel l’état de fonctionnement des installations de mes clients.

Le pire : le coup de chaud sur les capteurs

Mes alarmes m’ont prévenu instantanément que depuis 2, 3 jours (suite au confinement) aucune décharge n’avait pu être faite.

De ce fait en plein soleil, sans circulation (ballon ayant atteint 60°, voire 85° pour certains), la régulation stoppe le fonctionnement des pompes primaires et secondaires (en attendant le refroidissement du ballon) et mes capteurs dépassent les 100/140/180° pour certains.

Surchauffe de panneaux solaires : la course contre la montre

Pour ne pas endommager l’installation et le glycol mon équipe et moi-même avons couru depuis 2 semaines à bâcher, filmer (dans l’attente des bâches commandées en urgence par le client sur mes conseils) des capteurs en milieu inoccupé !

Oui “il est fou ce John”, mais mes clients me remercient encore d’avoir sauvé leur installation.

Monsieur Solaire sauve les installations solaires thermiques !

Une fois le confinement passé, et les bâtiments occupés à 100% à nouveau, je débâcherai les capteurs pour que tout reparte normalement sans incidents et sans coût de remise en état pour tous mes clients qui me font confiance à ce jour.

Cela fait partie de ma culture du service et du respect du matériel pour son fonctionnement optimal.

Comme je dis toujours : quand on part en vacances et qu’on bronze trop sur une plage en plein soleil, que fait-on ? On se met un parasol sur la tête ou on rentre chez soi !

Personne ne pense aux capteurs !! Les pauvres. Eux, ils restent vissés sur les toits et personne ne vient les voir .. sauf moi ; )