Compteur d’énergie solaire : joindre l’utile aux économies !

Compteur d’énergie solaire : joindre l’utile aux économies !

Retrouver toutes les valeurs de votre station solaire thermique sans sortir de chez vous, le rêve ! C’est possible en mettant en place un compteur d’énergie solaire assumant le comptage et la production, combiné à la maintenance connectée. Ce qui vous fera réaliser des comptages « utiles ». Mais une question demeure : pourquoi trop d’installations solaires sont-elles posées sans comptage d’après vous ?

Compteur d’énergie solaire : une nécessité

La réponse commence dans la phase de réalisation d’un ouvrage répondant à un CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières). Le comptage n’y est jamais indiqué alors l’installateur ne l’intègre pas (pourquoi dépenser plus si cela n’est pas demandé !).

De ce fait, il est impossible de savoir si son installation solaire fonctionne, ou soit pérenne dans le temps et surtout combien de kw sont économisés sur l’appoint ECS 60° donc la chaudière ou la résistance électrique.

Ce que je vois : énormément de poses de compteurs dit « de Production ».

La raison ? Comme les mainteneurs vendent parfois le Kw à leur client, ils raccordent 2 sondes sur l’entrée et la sortie de la chaudière avec un compteur à impulsion et la différence des 2 sondes donne un Kw produit. 

Oui mais en solaire, ce n’est pas le même cas. Pourquoi ?

→ Parce que réaliser un comptage de production sur son solaire prouve seulement qu’il fonctionne !

Le fonctionnement, c’est bien, mais quand on a rien d’autre, à quoi ça sert ?

Les sondes sont appliquées sur l’entrée échangeur solaire et à la sortie échangeur solaire avec un compteur à impulsion et donne un Kw de production.

Oui mais voilà, cela ne montre absolument pas les économies réalisées !

La comparaison est simple : achetez une voiture neuve 0 km, faites-la tourner dans votre garage pendant 3 jours. Bilan : elle a produit (vider mon plein) mais elle demeure « neuve » avec 0 km au compteur !

Le comptage dit « utile » c’est toujours 2 sondes + 1 compteur à impulsion, mais positionné différemment.

C’est une sonde positionnée sortie chaud ballon solaire en applique (sur du cuivre) + une sonde sur l’arrivée d’eau froide avant ou après la pose d’un compteur Eau froide à impulsion.

Le calcul : quand le compteur tourne (donc puisage), la différence (delta) des 2 sondes positionnées ainsi nous donne un Kw dit « Utile » qui est le Kw produit par le solaire qui est en moins de ce que la chaudière aurait dû produire.

Conclusion : Plus il y a de tirage, plus il y a d’économies ! Mettez donc des comptages « Utiles » et en plus avec la maintenance connectée, retrouvez toutes vos valeurs sans sortir de chez vous. C’est plus simple quand c’est Monsieur solaire qui vous le raconte, non ?

Relire notre article sur le bâchage des capteurs solaires et l’importance de réaliser un circuit en CUIVRE, afin d’éviter les fissures.