You are currently viewing Bâcher les capteurs solaires c’est très utile !

Bâcher les capteurs solaires c’est très utile !

Les capteurs solaires thermiques ne sont pas fragiles. Au contraire, ils durent toute une vie ! Il suffit juste d’en prendre soin en régulant leur température via le bâchage, et en optant pour les bons matériaux, comme le cuivre. Mais pourquoi Monsieur Solaire bâche-t-il comme un fou ? Après notre article sur la surchauffe pendant le confinement très ensoleillé, voici un deuxième article visant une explication claire à destination de mes amis professionnels, mainteneurs, sans oublier les copropriétaires, qui ont tant besoin d’infos.

Capteurs solaires 1er POINT : volume de décharge = volume de stockage solaire 

Le dimensionnement des capteurs en place est réalisé en fonction du volume de stockage du ballon solaire dédié. En l’occurrence la consommation journalière d’eau chaude correspond au volume de stockage solaire.

En temps normal : Le soleil brille toute la journée, mes capteurs réchauffent mon ballon solaire de 08h30 à 18h00 en moyenne et ceci tout l’année. Plus particulièrement en été ou les rayons solaires sont plus chauds et les journées plus longues. Là, les températures peuvent monter jusqu’à 60° voire 90° pour certain.

Si ma consommation journalière correspond à mon volume de stockage solaire, votre installation fonctionne parfaitement bien et sera pérenne toute sa vie.

En résumé : l’eau froide rentre dans le ballon solaire environ à 10° en moyenne. Si le solaire ne marche pas, elle en ressort à 10°. Grâce à mes panneaux solaires thermiques, l’eau qui rentre à 10° ressort au maximum à 60° ou 90° en été et à la fin de la journée.

???? Ce qui refroidit mon ballon solaire pour le lendemain, il sera donc prêt à repartir travailler …

Comment faire pour garder l’équilibre ? 

Voici quelques trucs de pro pour préserver vos installations.

Tout est dans le timing : le matin mon ballon est à 10°, à 12h00 il est à 40° à 18h00 il est à 60°. 

Si je rentre le volume de stockage de mon ballon entre 17h00 et 07h00 du matin, je refroidis complètement mon ballon solaire qui le lendemain redevient froid.

Là où ça casse.

Par contre si je ne rentre que 1/3 ou 1/2 de ma consommation prévue, mon ballon solaire ne se décharge pas correctement et de ce fait, les capteurs solaires ne travailleront pas toute la journée (car on partira d’un ballon à moitié chaud et non froid comme prévu).

Là où ça fait mal

Quand un capteur s’arrête en plein soleil à 15h00 l’après-midi, plein de glycol bien sûr. Il peut dépasser les 150° en statique !! ! Je ne voudrais pas être à sa place. ????

L’atout Maintenance Monsieur Solaire : 

De ce fait, en période de vacances estivale particulièrement en Juillet et en Août, je reste vigilant sur les consommations d’eau chaude de mes clients. Et si je m’aperçois d’une variation en moins pendant cette période, je bâche une partie des capteurs, je le rappelle, correspondant au pourcentage de consommation d’eau chaude par rapport au volume de stockage solaire prévu.

???? De ce fait je ne passe pas en surproduction solaire et je ne détériore pas le glycol ni l’installation.

Et qui me remercie pour ce geste inclus dans mes contrats de maintenance : MES CLIENTS ! 

Capteurs solaires 2e POINT : quelles sont les vraies causes de la surchauffe ?

Ce 1er point vu, voici un 2ème point sur les causes de la surchauffe et de la casse côté installation solaire. Notez bien que je réalise les mises en services solaires fabricant ne l’oublions pas ! 

Saviez-vous que dans 70% des cas, les installations solaires sont réalisées en partie secondaire (Echangeur/ballon/mitigeur) en PVC HT ou Multicouche ? Ce qui est proscrit en solaire ! Pourquoi ? Parce que ces matériaux employés ne tiennent pas les températures constantes de 90°, qui est leur limite. En effet, ils explosent à partir de 90°!

Regardez donc cette photo ! 

Les consignes des ballons solaires peuvent atteindre 90° en été si les installations sont réalisées en cuivre totalement (rares sont celles qui le sont ayant mis cette consigne). Et oui, force est de constater que, pour générer plus de profit et d’économie, les installateurs utilisent le PVC, qui est moins cher que le cuivre ! Dommage cela ne profite pas au solaire. 

Et cette photo !

réseau secondaire en PVC c'est mauvais

Le conseil d’expert pour profiter du solaire thermique

Alors voici 3 POINTS A VERIFIER sur votre installation, pour profiter au maximum de votre installation  solaire thermique, et pouvoir grimper à 90° dans vos ballons.

1 : Un Ballon solaire dédié à 90° en permanence et une pression supérieure à 6 bars,

2 : Une installation tout en cuivre,

3 : La présence d’un mitigeur, obligatoire avant ou après appoint.

Et, cerise sur le gâteau, avec une option dit « retour de boucle », votre système n’aura plus besoin d’être bâché !

Lisez notre article : « Bouclage en eau chaude solaire collective : l’atout performance du solaire thermique« 

Et qui me remercient pour ces conseils inclus dans mes contrats de maintenance Monsieur Solaire : MES CLIENTS ! 

LES NEWS : 

Je vous invite à consulter nos autres articles de Blog, ou mon profil Linkedin pour rester informé des bonnes pratiques en termes de Maintenance Solaire. Bientôt, notre chaîne You Tube vous permettra d’avoir en live des conseils, des tutos, tout ce qui est nécessaire à la bonne santé des installations.